• Home
  • IFAD website
  • Subscribe to posts
  • Subscribe to comments

Le FIDA dans le Nord Mali : Contribuer à la Durabilité durant la Crise

Posted by Adriane Del Torto Tuesday, August 14, 2012



Depuis les événements du mois de mars 2012, la situation dans le nord Mali continue a se détériorer. Depuis que les rebelles du Nord ont pris le contrôle des principales villes, la région est coupée des liens avec le reste du pays. Des milliers de personnes ont dû fuir pour trouver refuge dans le sud du Mali ou dans les pays voisins. Les denrées alimentaires sont rares, les terres abandonnées et on prévoit une crise acridienne dans la zone mettant encore plus à risque les récoltes.


Le FIDA est une des seules agences de développement qui s’est dédiée constamment à la coopération dans le Nord du Mali, et ce depuis les années 1990. Depuis lors, le FIDA a financé une série de projets pour l’appui aux communautés locales dont la minorité Touareg.



Cette tâche s’avère de plus en plus difficile. Les projets financés par le FIDA dans le sud du pays continuent leur activités de manière ordinaire, toutefois, ce n’est pas le cas pour les projets dans le Nord. Le personnel des projets du Nord – le PIDRN (Programme d’Investissements et de Développement dans les Régions Nord) et le PIDRK (Programme Intégré de Développement de la Région de Kidal) a été relocalisé à Bamako. Depuis leur arrivée à Bamako, ils travaillent de manière assidue sur une stratégie d’intervention pour assurer la continuité de certaines activtés des projets dans le Nord malgré la situation présente. Le FIDA, n’étant guère une agence humanitaire, travaille avec les équipes du Nord, et les autres partenaires dans le pays afin d’assurer la durabilité des structures mises en place par les programmes durant les 20 dernières années, comme les dispensaires, et les périmètres irrigués.

Il a été convenu avec les partenaires et le Gouvernement du Mali que le FIDA apporterait de l’appui en termes d’intrants agricoles (semences, engrais, essence pour les pompes d’irrigation, petits outils) pour permettre aux paysans dans la région d’exploiter la campagne agricole dans les périmètres irrigués réalisés par un financement FIDA le long du fleuve Niger. Cela assurera non seulement une récolte de riz mais aussi la durabilité de l’infrastructure.


Le programme de distribution sera géré par l’ONG AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières) en étroite collaboration avec le Ministère de l’Agriculture. Le transport des intrants sera assuré par des embarcations locales nommées ‘ pinasses’ (voir image). Ce type de transport a été choisi par d’autre partenaires pour assurer une livraison rapide d’intrants ainsi que de biens et services à environ 1400 paysans et leurs familles, ainsi apportant de l’assistance à environ 7000 personnes dans le nord du Mali.

Un appui important sera fourni aux dispensaires (CSCOM) mis en place par le FIDA et le Fonds Belge pour la Sécurité Alimentaire. Les interventions dans les dispensaires effectués en collaboration avec l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) assureront que les dispensaires du Nord soient équipées avec les fournitures médicales et les médicaments nécessaires pour faire face aux difficultés présentes. De plus, un certain nombre de kits pour la santé infantile seront distribués pour combattre la malnutrition des enfants. Des associations locales ont pris le relais pour assurer la continuité des services dans ces centres de santé. Nous espérons ainsi venir en appui à plus de 20 000 femmes et enfants dans les régions de Tombouctou et Gao et 15 000 dans la région de Kidal.

En coopération avec les agences partenaires, le FIDA reste aux côtés des Maliens durant cette période difficile avec un appui continu aux populations locales. De plus, le FIDA travaille aux côtés des paysans pour continuer dans le dialogue politique qui assume un rôle croissant non seulement au Mali mais dans toute la région du Sahel.



0 comments